lundi 22 octobre 2007

La Bible ... parole de Dieu !


Je voudrais préciser un point par rapport à mes propos précédents. Pour discerner si c'est "une parole de Dieu", nous avons besoin de quelque chose d'extérieur à "nous-mêmes" : la Bible en est un. Dans ce cas, elle joue son rôle de médiation.
D'ailleurs, la Bible est elle-même parole de Dieu. Elle nous relate Dieu dans l'histoire des hommes (à travers un peuple, Jésus et l'Eglise dans ces débuts). D'une part, en la lisant (pas comme un roman... mais avec un regard de foi) et en la priant, nous voyons si ce que nous considérons comme parole de Dieu est en cohérence avec la foi des personnes de la Bible (transcrit à travers un récit, une parabole ou autres...). D'autre part, la Bible peut être le point de départ d'une démarche de foi. En partant de la Bible, il peut y avoir une conversion. De plus, la Bible nous "nourrit" spirituellement, elle "guide" notre vie au plus profond de nous-mêmes. C'est pourquoi nous y retournons même si nous connaissons les textes par coeur, elle nous donne la possibilité d'aller au-delà de nous-mêmes, de découvrir là où Dieu nous appelle.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui tu fais bien de nous rappeler que la Bible est aussi "parole de Dieu"... Alors pourquoi je ne lis pas souvent ? je vais peut être m'y mettre... Signé Anonyme ( au fait jak jérome te passe le bonjour ....oups grillée ...)

Anonyme a dit…

Bonsoir,
Vous qui savez déceler comment IL vous parle expliquez-nous ce que nous devons comprendre par " aimer nos ennemis".
Je vous remercie.
Je me nomme Quelqu'un

agapein a dit…

La Bible est un livre de sages écrits par des sages pour des sages. Il nous manque souvent beaucoup d'éléments pour comprendre la profondeur des messages. Du coup, comment faire confiance à un livre écrits par des hommes tout en disant que cela est inspiré? Il peut y avoir de la manipulation de pensées théologique où en fait Dieu n'est pas du tout comme le décrit la Bible. De plus, si mon instructon ne me joue pas des tours, ce Livre raconte une histoire, celle du peuple juif jusqu'à Jésus. Mais les faits sont invérifiable et l'archéologie, notament sur la période davidique, peut démontrer l'inéxactitude des faits relatés. Je suis conscient que le plus important c'est le message, mais comment puis baser ma foi sur quelque chose de faux à la base où d'invérifiable. Aujourd'hui on sert Dieu tellement à toutes les sauces que j'ai parfois besoin d'avoir du concret vérifiable.

JACQUES a dit…

Propos pour Agapein : Vive la Bible pour tous !

Il y a plusieurs points sur lesquels je pourrai revenir dans tes propos. Mais je vais m’en tenir à un seul ; celui qui, à mon avis, est le plus important.
Certes, nous former à la lecture des textes bibliques est très important. Par exemple, cela peut permettre les choses suivantes :
- améliorer nos connaissances exégétiques des textes bibliques
- se familiariser avec les genres littéraires de la Bible (le genre apocalyptique, les paraboles…)
- éviter de faire des anachronismes
- prendre en compte la différence entre la (ou les) culture(s) dans laquelle est pétrie le texte biblique et la nôtre
- etc…
Mais cela ne signifie pas que la Bible est réservée à des sages !!! Lorsque nous lisons la Bible, l’essentiel c’est la relation entre le Christ et nous, c’est-à-dire entre Jésus Christ et le lecteur. C’est la raison pour laquelle la Bible est pour tous et accessible à tous ! (en tout cas à tout ceux qui veuillent le lire.)

JACQUES a dit…

Propos pour Quelqu’un :

Attention… Il n’y a aucune prétention de ma part à un quelconque savoir exceptionnel permettant de déceler, avec certitude, tout ce qui est écrit dans la Bible ! D’ailleurs, cela supposerait particulièrement deux choses par rapport à la Bible auxquelles je me refuse. D’une part, il y aurait un sens unique des textes bibliques qui serait le seul vrai sens du texte. D’autre part, la Bible se présenterait comme un problème à résoudre dans notre relation à Dieu : une fois le problème résolu, basta !
Tout cela n’est pas.

Comme je l’ai dit auparavant pour Agapein, la Bible est un appui et un lieu pour une relation vivante entre nous et le Christ. C’est « toujours » dans cet axe qu’il faut lire la Bible. (D’ailleurs, il faut faire attention à ne pas tirer une phrase de son contexte : cela peut donner lieu à des interprétations fausses par rapport à l’ensemble du message !)

On pourrait se contenter de rester uniquement avec ceux qui nous aiment (reste à savoir pour quels raisons…), à éviter les rapports avec des personnes qui seraient susceptible de ne pas être en accord avec nous, à se soucier d’un amour propre sain, (…), le tout argumenter de maxime du type « trop bon, trop con », « on ne peut pas aimer les autres sans s’aimer soi-même ». Même si il y a des préférences légitimes avec certaines personnes, de réelles difficultés à vivre ce passage d’évangile, ce passage biblique est un appel à vivre de celle-ci dans notre propre vie, comme le Christ l’a vécu, et à cheminer avec Lui.

A +

dark wan a dit…

Plutôt d'accord avec agapein sur un point (sauf si j'ai mal compris :D)
J'ai du mal à croire que tout ce qu'on peut lire dans la Bible soit vrai, sans qu'il n'ai eu aucune modification... Mais c'est pas grave ! L'important c'est que je trouve que le message que la Bible veut faire passer est bien ;) Après être sûr que Jésus a réalisé des miracles invraisemblables ça c'est une autre chose...;)

JACQUES a dit…

Propos pour Dark wan

Juste une précision par rappoat au concept de vérité dans la Bible:

Il ne me semble pas avoir dit qu'il n'y ait eu aucune modification dans l'évolution des différents écrits bibliques. Certes,la Bible comporte des éléments historiques ou scientifiques donnés à une époque donnée, mais elle n'est ni un livre d'histoire, ni scientifique! En fait, la Bible a une vérité de salut.